Les langues en danger

Tradutec vous propose de découvrir un superbe outil proposé par l’UNESCO pour visualiser les langues en danger dans le monde, issues de l’Atlas interactif UNESCO.

La base de données de l’atlas UNESCO est mise à disposition avec un géocodage Google Map, permettant d’afficher les zones géographiques dans lesquelles des langues sont en danger. Plusieurs filtres permettent de choisir par pays ou région du monde, par « vitalité » (de simplement vulnérable à langue morte), ou par des critères sur le nombre de locuteurs, nom de la langue, etc …

Niveau de vulnérabilité

Nous rappelons la légende ci-contre pour indiquer le niveau de vulnérabilité de chaque langue, de vulnérable à éteinte. Pour en savoir plus sur l’indice de vulnérabilité, consulter le bas de page.

Une première illustration très simple montre les 26 langues en danger en France :

Langues vulnérables - copie d'écran de l'Atlas Unesco

  • alémanique
  • provençal alpin
  • auvergnat
  • basque
  • breton
  • bourguignon
  • champenois
  • corse
  • franc-comtois
  • francoprovençal
  • gallo
  • gascon
  • languedocien
  • ligurien
  • limousin Continuer la lecture
Publié dans Le blog de Tradutec | Commentaires fermés sur Les langues en danger

La traduction dans les institutions européennes en quelques chiffres …

23 langues de travail officielles

Illustration issue de Uplingua

Les institutions fonctionnaient en 4 langues en 1958, et sont passées maintenant à 23 langues de travail officielles. Les représentants de chaque pays s’expriment chacun dans leur langue, et sont ensuite traduits par les traducteurs-interprètes de l’union européenne. Chaque document doit être traduit dans toutes les langues officielles, pour que chaque citoyen de l’Unionn européenne soit en mesure de les comprendre.

 90% des conférences sont en traduction « simultanée »

Les conférences peuvent être traduites à la suite de prises de notes (10% des cas), ou directement lors de l’élocution (90% des cas), grâce à des équipements micros et cabines insonorisées.

69 interprètes pour une traduction depuis et vers 23 langues.

Il faut un minimum de 69 interprètes pour une conférence internationale, afin de traduire depuis et vers 23 langues chaque intervention.

 9 millions d’entrées dans la base terminologique pour 23 langues

L’IATE (Inter-Active Terminology for Europe – base terminologique de l’Union Européenne), contenait à fin 2010 9 millions d’entrées pour les 23 langues.

558 + 380 + 70 + 1700 + 630 = 3338 traducteurs employés dans les services de traduction des institutions européennes

Il faut additionner les effectifs de  :

  • La Direction générale de l’interprétation de la Commission européenne (558 interprètes employés)
  • La Direction générale Interprétation  du Parlement européen (380 interprètes fonctionnaires)
  • La Cour de justice de l’Union Européenne (70 interprètes permanents)
  • La Direction générale de la traduction de la Commission européenne (1700 traducteurs)
  • Le service de traduction du Secrétariat général du Conseil européen (630 traducteurs)

pour calculer un total de 3338 traducteurs permanents. Il faudrait y ajouter les effectifs du Comité des régions et du Comité économique et social, le Centre de traduction des organes de l’Union européennes, les assistants, le collaborateurs externes, …. pour avoir une vision exacte du nombre de traducteurs / interprètes qui oeuvrent chaque année pour le bon fonctionnement des institutions européennes.

Ces chiffres sont issus du rapport rédigé pour le CITI (Comité interinstitutionnel de la traduction et de l’interprétation) : disponible ici

Publié dans Le blog de Tradutec | 4 commentaires

Pour les entreprises, un piège à éviter : rédiger les objectifs en anglais !

Documents d’entreprise en anglais, pour des français

Certaines entreprises continuent de rédiger des documents fixant les objectifs à réaliser par leurs collaborateurs en anglais. Elles font ainsi l’économie d’une traduction pour ces documents internes.

Piège à éviter !

C’est oublier que la loi Toubon prévoit justement que ce type de document doit être rédigé en français. En effet, la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française (loi Toubon) reconnait au citoyen français le droit de recevoir toute information utile en français.

Extrait de l’article 2 sur l’application de la loi :

  Elle a pour objet de garantir aux Français le droit d’utiliser leur langue et de la faire utiliser dans un certain nombre de circonstances de leur vie courante et professionnelle .

Dans un jugement récent, un directeur exécutif chargé de clientèle vient d’obtenir gain de cause en faisant condamner son employeur à lui verser l’intégralité de sa rémunération variable sur  objecitfs. Motifs ? Le document fixant les objectifs était rédigé en anglais. Cet élément a suffit pour que l’employeur soit comdamné. Continuer la lecture

Publié dans Le blog de Tradutec | Commentaires fermés sur Pour les entreprises, un piège à éviter : rédiger les objectifs en anglais !

Si vous parlez français, vous pouvez parler 57 smart-langues, ou manger en chinois :-)

Les technologies viennent chaque jour combler nos déficits humains. C’est déjà exceptionnel pour un individu de pouvoir parler 5 ou 7 langues, mais 57 c’est tout simplement impossible.

Sans nous attaquer au registre de la traduction professionnelle, nous pouvons zoomer un instant sur deux applications de smart phones relativement bien adaptées pour combler nos limites individuelles en matière de traduction.

Mariez l’appareil photo, l’OCR avec la traduction automatique et vous obtenez « menu translator » … 

Une application android pour traduire automatiquement vos menu dans les restaurants chinois, coréens ou japonais vers l’anglais.

Mariez la synthèse vocale et  la traduction automatique et vous obtenez « Mon traducteur Pro », que nous requalifirions volontiers de « Mon traducteur perso … »

Vous êtes dans la rue et ne savez pas demander votre chemin en 57 langues ? Embarquez votre « Mon traducteur .. » dans votre iphone et le problème est réglé. Il traduit en instanné vos textes, et peut les restituer en vocal à votre place si vous ne savez pas les prononcer. Continuer la lecture

Publié dans Le blog de Tradutec | Un commentaire

La traduction de Facebook à l’épreuve des traductions sociales

Facebook se lance dans la traduction « sociale » des messages dans ses pages. Comme l’indique l’article sur http://www.minutebuzz.com/2011/09/07/et-facebook-fut-traduit/ , Facebook va mixer la traduction automatique par Bing Translator avec la traduction « sociale » par les Internautes.

En d’autres termes, si un lecteur remarque qu’une traduction automatique n’est pas exacte, il pourra proposer sa propre traduction en temps réel à propos d’une note facebook.

Facebook et Bing surfent là sur un double mécanisme; celui de toucher le plus grand nombre d’internautes en faisant tomber les barrières de la langue, démultipliant ainsi les publics cibles,  et celui de comparer les traductions humaines avec leurs traductions automatiques à des fins de R&D pour ajuster leurs logiciels par l’auto-apprentissage.  Continuer la lecture

Publié dans Le blog de Tradutec | Un commentaire